BangBang : bangbangblog.com

La Barbe

Programmation du 45e Festival d’Été de Québec: rien pour m’impressionner

Mickaël Bergeron
24 avril 2012

Festival d'Été de Québec

Malgré le titre de ce billet, je ne cracherai pas sur le Festival d’Été de Québec, pas mon genre. Ils ont pris un virage grands noms, ils ne peuvent pas arrêter ça là.

En fait, bien que je trouve ça vraiment triste de faire venir des vieux groupes qui ne devraient plus être sur scène comme Johnny Hallyday, Aerosmith et Bon Jovi (sérieusement, c’est n’importe quoi), le festival est « su’a coche » avec les LMFAO et Skrillex. Si aller « rocker le party » avec le duo fétiche des auditeurs de NRJ me laisse aussi froid que de le zéro absolu, je reconnais le bon coup.

Je ne leur reproche donc pas de continuer cet élan des gros noms, mais je suis mitigé pour les artistes indépendants/en marge. Là, je trouve qu’ils auraient pu faire mieux. L’un n’empêche pas l’autre. Quelques éléments intéressants, mais leur place dans la grille horaire limite ma joie. Pour le moment, je ne salive pas, disons. J’ai même lâché un « Ah! … ouin… ben coudonc. »

Vincent Vallières

Les Plaines d’Abraham
La scène où je vais le moins souvent durant le FEQ. On va nous offrir encore une fois une soirée francophone internationale pour l’ouverture et dont les noms sont à annoncer. Habituellement, ça plait plus aux auditeurs de Rock Détente Rouge FM. Ensuite, on y va avec les grands adolescents de LMFAO (boaf), un trou (à annoncer plus tard), Misteur Valaire et Jean Leloup, deux artistes/groupes que j’aime beaucoup, mais étrange de les mélanger… Ça ne servira pas MV, la seconde scène aurait été plus appropriée. Le bal se poursuit avec Bon Jovi (Zzz), puis Don Felder et Johnny Hallyday (sans commentaire), ensuite on a Skrillex (je salue la première vraie soirée électro au FEQ sur les Plaines, ça été long — en souhaitant un artiste local en début de soirée).

On ose le 12 juillet y aller avec Aerosmith (précédé de Our Lady Peace et de The Bright Light Social Hour). Le dernier vendredi du FEQ sur le champ de bataille sera la Canadienne Sarah McLachlan (avec des premières parties à annoncer). Mute et The Offspring débarquent le lendemain. Finalement, en clôture, le 15 juillet, Vincent Vallières a carte blanche, avec une mise en scène de Louis-Jean Cormier et Marie-Pier Arthur en première partie. J’applaudis.

Patrick Watson

Le Parc de la Francophonie
La seconde scène en importance, le Parc de la Francophonie — ou Le Pigeonnier pour les intimes/les plus vieux, y va encore dans tous les sens… y compris parfois durant la même soirée. Ça commence avec Bodh’aktan (bof), Papillon avec Lucien Francoeur (mettons…) et Mononc’ Serge. Une soirée à annoncer le vendredi 6 juillet puis le samedi 7, ils offrent City and Color (et d’autres noms à annoncer). Le Jour du Seigneur sera dans le « gros » hip hop avec Koriass, K-OS et Big Boi. Soirée intéressante ensuite, avec Salomé Leclerc, Monogrenade et Pierre Lapointe (avec musiciens). Soirée méga intéressante le lendemain avec Avec pas d’casque, Thus:Owls, Loney Dear et Patrick Watson (là on parle!).

Soirée blues avec Shane Murphy, Scrapomatic et Tedeschi Trucks Band. Soirée country ensuite avec Laurence Hélie, Diane Tell (bon, moins country ici) et Renée Martel. Ex aequo avec l’autre soirée (Watson et cie), celle-ci aussi est bien intéressante, avec The Barr Brothers et Beirut (miam miam). Petite soirée « indie » avec Half Moon Run et Metric. On termine le festival sur cette scène avec des grosses guitares: A Perfect Murder, Grimskunk et Mastodon… ce qui va faire paraitre Grimskunk un peu « léger » entre les deux.

Canailles

Place d’Youville
Ici, c’est beaucoup d’artistes « du monde » que je connais toujours un peu moins. Mais c’est aussi une scène bouche-trou, comme si, parfois, le FEQ ne savait pas où mettre certains groupes et les mettaient là, faute de mieux. Des exemples? Radio Radio le 5 juillet, Pascale Picard Band le 13 juillet et The Wailers (oui oui, ceux-là) le 14 juillet.

Mais le pire, ce sont les artistes placés là à midi. Oui, à midi. Cette année, ces très étranges placements sont Tire le coyote, Canailles (t’sais!), Chinatown et Les Revenants. Canailles et Les Revenants auraient pu avoir une super scène au OFF… mais bon, je comprends que le cachet est beaucoup mieux au FEQ…

Impérial
On n’a pas encore toute la programmation de cette salle (comme nous n’avons encore rien du Cercle qui offre des trucs plus pointus et que BangBang aime normalement), mais je note !!!, Grimes et Ariane Moffat, une soirée métal (sans détail), une soirée hip hop (avec Webster, Anodajay et autres) et Nanette Workman (je niaise).

Notons qu’au Séminaire, il y a encore L’Orchestre d’hommes-orchestres (on ne se tanne pas d’eux).

Verdict
Depuis que je suis adolescent, je n’ai jamais manqué un Festival d’Été de Québec. D’abord comme « simple » festivalier, puis comme journaliste depuis 2004, et ce, même si je ne demeure plus à Québec depuis 2009.

Mais là, bien honnêtement, peut-être que je n’irai pas, cet été. Oui, il y a la soirée avec Patrick Watson, oui, il y a la soirée avec Beirut. En fait, sauf Beirut, les autres artistes qui m’intéressent vraiment, je pourrai sûrement les voir à Tadoussac, à Gaspé. Ma gourmandise musicale n’est pas allumée. Pas au point de faire 16 heures de route et de squatter chez la famille durant deux semaines, du moins.

Tous les détails sur infofestival.com.

… Et vivement la programmation du OFF!

2 commentaires
  • Lisa Tremblay
    24 avril 2012

    Bof pour Bodh’aktan?!?!?! Les as-tu vu en show???

  • Éric Tanguay
    27 novembre 2012

    Merci Lisa Tremblay!!! ;-)

    Éric Tanguay – Bodh’aktan

Laisser un commentaire

La Barbe

Mickaël Bergeron

Un homme barbu qui vit de brun et de culture

À propos

RUBRIQUES

Syndication RSS

BLOGUE
COMMENTAIRES
iweb